Secret

Ça fait déjà quelques temps qu’on parle de ce Deuxième, de ce que l’on souhaite changé, ou pas, par rapport au Premier, de l’organisation de l’appart, du congé mater en passant par la crèche, des couches à l’allaitement… de tout en fait.

On s’interroge mutuellement sur le déroulement de cette grossesse: veux t’on savoir le sexe? quel suivi et par qui? où accoucher et comment? Y aura-t-il co-allaitement? Comment en parler à notre fils? Comment va-t-il le vivre? Comment allons nous la vivre en générale?

Et puis y a les certitudes:
On est pas prêts pour l’accouchement à domicile, ça nous tente mais ça nous fait trop peur pour le moment. (Pour un troisième peut-être)
Je ne ferais pas le O’Sullivan si ma glycémie à jeun est normale. (J’ai cru que j’allais mourir tout vomir, et quand j’ai évoqué cette éventualité, on m’a répondu que si c’était le cas fallait recommencer à zéro. JOIE)
Je demanderais à sortir le plus tôt possible de la maternité, si tout c’est bien déroulé évidement, c’est-à-dire dans les 24h, pour ne pas être trop longtemps loin de mon fils. Ça peut paraitre fou pour certain(e)s mais je refuse de subir le rythme hospitalier dans ces merveilleux instants que sont les premiers jours de mon enfant. (Nous le vivons suffisamment au quotidien avec notre travail)
Nous ferons notre suivi post-partum et post-natal avec la sage-femme à domicile, comme pour 7.43. C’est tellement plus agréable et beaucoup moins contraignant.
Je ne ferais pas de péridural, pour la simple raison qu’elle a plus été un obstacle qu’un soulagement pour mon premier accouchement. (Ralentissement du travail, perte d’autonomie car clouée au lit, chute de tension importante pour un soulagement de 30min et être recousue à vif comme si je n’en avais pas… Je dis NON MERCI)
Je l’allaiterais (ça tu t’en doutes) et cette fois-ci nous aurons notre tétée d’accueil!
Le co-dodo est également une évidence.
Nous utiliserons des couches lavables dès la naissance, reste à savoir lesquels. (Nanette et Apinapi je compte sur vous!)
Le portage se fera aussi dès la naissance car on est addict au contact et à la proximité que cela procure.
Et puis le secret…

Garder le secret jusqu’à la première écho est un point sur lequel nous sommes tombé d’accord très rapidement.

Pourquoi?

Car on veut se protéger des autres (comprendre la famille), de leurs réflexions, de leur intrusion dans notre vie, leurs conseils (ou plutôt non-conseils)…
Pour 7.43, on l’a annoncé dès la prise de sang et ça nous a refroidi, pour de multiples raisons, sur lesquelles je ne vais pas revenir (ce billet en serait que trop long).
À cela, s’ajoute la récente annonce de grossesse de mon Anglaise-de-belle-sœur (oui c’est curieux comme surnom mais c’est ma belle-sœur et elle vit en Angleterre alors…voilà!) ce qui fera un peu moins de 2 ans d’écart entre ma Poupée Anglaise et ce petit deuxième (ou petite, je suis pas encore devin). PAF! La claque… Enthousiasme de la famille proche du néant, et même carrément des « Déjà! » et des « Encore? » de la part de certains amis, mais aussi de ma mère, alors que je lui anonçait fièrement être de nouveau Tata au printemps prochains (j’ose même pas imaginer sa réaction quand je vais lui annoncer que je serai, surtout, de nouveau maman au printemps).
Bref, des félicitations du bout des lèvres, comme si ça leur cramait la bouche ou que la nouvelle est tellement banale qu’elle ne vaut pas le coup d’être relevé.
Mon mari avait les larmes aux yeux, par joie d’être à nouveau tonton (c’est mignon), mais surtout car la réaction de notre entourage l’a profondément peiné. Moi, personnellement, j’en suis encore choquée.
Pour tout cela, et bien d’autre,ce qui se passe en moi reste reste entre nous et le restera le plus longtemps possible.
Pour nous protéger, et le protéger, mon petit bébé est un bébé secret.

Alors pourquoi en parler sur ma page et sur mon blog?

Pour le rendre réel.
Ce secret on en parle depuis des mois, en cachette, et le fait de continuer à en parler en cachette me donne l’impression qu’il est imaginaire.
Tu sais comme quand on refait le monde, lors des nuits sans sommeils, ou que l’on fait la liste de nos projets un ticket de loto à la main.

Donc je t’en parle, de mon secret, notre secret, ici et sur ma page FB, quitte à te saouler, et ce n’est pas terminé.

J’en ai besoin, je veux qu’il devienne réel, qu’il passe de « en projet » à « en cours ».

C’est important pour moi car, après tout, c’est un bout de lui et de moi!

20120830-035253.jpg

Publicités

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. nadinbox dit :

    Je comprends tout à fait ton choix. ET de moins en moins les gens …

    1. nurselily dit :

      Pareil ma pauvre Nadine, je ne comprend même pas ma propre mère, alors les gens….

  2. nanette91 dit :

    J’ai plein plein d’astuces pour que tu utilises les CL dès la sortie de la maternité (avant, tu auras bien autre chose en tête !).
    Je suis encore assez « classique » sur le suivi et l’hospi après la naissance, mais je comprends tes choix. Moi j’ai besoin de ce sas de décompression après l’accouchement, quelques jours à l’hôpital. De toute façon, les deux fois, notre état de santé m’y obligeait…
    Mais quelle super aventure ce deuxième bébé !!

    1. nurselily dit :

      Je comprends que beaucoup ressentent le séjour à la maternité comme nécessaire mais moi je l’ai vécu comme un calvaire!
      Je suis une « hyper-angoissée de la vie » je stresse quand je suis dans un lieu inconnu, le fait de ne rien maîtriser m’angoisse, du coup si j’ai dormi 3h en 3jours de maternité c’est un maximum
      😉
      Alors qu’une fois chez moi, dans mon environnement, j’étais bien, sereine je n’avais pas peur de mon nouveau rôle, j’étais même plutôt confiante.

      Après je suis un peu plus « classique » sur le suivi, je viens de m’inscrire à la même mater, même si c’est assez médicalisé (peut-être trop?) car ça me rassure (angoissée je te dis) (et ça rassure mon portefeuille de ne pas avancer les sous!).

      1. Ton message me laisse songeuse… C’est beau que cela arrive deux ans plus tard! J’espère que dans quelques mois ça sera aussi le cas pour nous.
        Quand je réfléchis à mon message, je me demande pourquoi tu n’irais pas dans la maternité à côté. Ton choix y serait vraiment plus respecté. Baignoire, ballon, ils ont l’habitude dans accouchement sans péridurale et dans l’accompagnement. En cas de soucis, tu bénéficies tout autant du plateau technique à proximité.
        Ensuite à la naissance, ils te laisseront (si tout va bien) bébé en peau à peau le maximum de temps (pour moi 1h30). La mise au sein est précoce aussi. Ils laissent au maximum bébé faire son chemin pour aller chercher le sein.
        Enfin ils seront plus enclin à respecter ton choix de sortie précoce.
        Là où tu t’es inscrite tu ne pourras sortir qu’à J2.
        Sinon renseigne toi aussi sur le CALM cela peut t’apporter d’autres réponses ^^

      2. nurselily dit :

        En fait, je ne me suis pas inscrite à côté pour la simple et bonne raison que je n’ai pas encore eu le temps pour le moment. En fait, il faut obligatoirement faire une pré-inscription, uniquement par téléphone, seulement de 10h à 12h du lundi au vendredi, ce quifait un peu short comme tranche horaires pour une travailleuse de nuit!
        Puisque nous partons en vacances demain (pour 3 semaines) nous avons préférés faire l’inscription au plus simple, afin d’être sûres de ne pas courir après une place, partir l’esprit tranquil avec nos premiers rdv dans la poche.
        J’essaierais certainement d’appeler lundi, mais je ne me fais pas trop d’illusion, les places sont chères dans cette maternité.

        Et merci pour le CALM, je ne connaissais pas, ça m’intéresse beaucoup, faut que je montre ça à mon hommme!

  3. J’oubliais. Pour le deuxième, je ferais aussi le choix d’attendre les 3 mois pour annoncer cette grossesse. J’ai réfléchi à des façons originales de le faire.
    Sinon J’imagine déja d’avance la tête de la famille. Certes une joie pour certains, mais on ne coupera pas aux remarques concernant au N°1 qui s’endort dans les bras, qu’il tête encore etc…et sur le fait de ne pas « refaire » selon eux les mêmes erreurs…
    Bref, eux s’imaginent qu’on est malheureux alors que c’est tout le contraire 🙂
    Merci en tout cas de partager ton secret avec nous :))

    1. nurselily dit :

      J’espère que tu pourras faire ton annonce comme tu le souhaite mais surtout que tu auras des retours positifs.
      Après, comme tu le dis, il y aura forcément des remarques, car même quand tout semble parfait les gens trouvent quelques choses à redire.
      Ici, je sens qu’on y coupera pas aux remarques sur le sommeil et l’allaitement, mais j’ai l’habitude. Ma mère: « Je peux pas le garder, ça m’angoisse trop ses problèmes d’endormissements. Moi, je peux pas rester comme ça 30min à 1h dans sa chambre pour l’endormir. Je ne comprend pas comment vous faites. »
      Mon père: « Tu fais encore ça toi? » En parlant à mon fils qui tète.
      La femme de mon père: « Il ne s’endort toujours pas seul? » avec les gros yeux d’étonnement.

      Bref, j’en ai des milliers et, effectivement, ce n’est pas parce qu’il ne s’endort pas seul qu’on est malheureux. C’est dur parfois mais c’est largement surmontable.

      Bisou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s