Pour un second…

J’étais prévenue, pour un second enfant les choses ne sont pas pareilles. Moi, à chaque fois, je pensais « Ok mais pas pareilles comment? », mais comme les gens sont sympas, ils me l’ont vite fait comprendre.

Les félicitations:
Facile, pour un second tu n’en a pas ou presque pas, alors que pour le premier il t’en pleut dessus du début de la grossesse jusque 6 mois après la mise au monde.
Pour peu que ce deuxième bébé soit rapproché du premier et là c’est carrément le festival des « encore?! » pour les plus polis, des « vous n’avez que ça à faire? » pour les comiques de seconde zone et les « c’était voulu? » pour les sans gêne.

La considération et les petites attentions:
Tu es chouchoutée, pour ton premier, tout ton entourage fait attention à ta condition de femme enceinte, on te ménage car il ne faut pas que tu forces, etc…
Pour le second, oubliées les petites attentions, plus que mises au placard, elles sont enterrées au fond du jardin! Tu as presque l’impression qu’ils se sont tous ligués pour que tu en chies grave avec des journées marathon où rien est adapté au gros bidons et bien sûr où on ne te proposera aucune aide pour t’occuper du premier.

Là me vient à l’esprit le mariage de ma mère où j’étais famille-témoin-chauffeur-photographe-hôtesse-maman-d’un-petit-de-18-mois-enceinte-de-3-mois-et-demi, bref le paradis! Ou encore la fois ou je suis allé chercher mon fils chez ma mère (oh, encore elle!) sur les routes enneigées, un lendemain de nuit travaillée, donc la tête dans le pâté, après 1h de route et quelques glissades en bas de chez elle, elle m’a offert un café et rassemblé les affaires du petit. Ensuite, elle m’a laissé tout naturellement partir dans la neige la poussette canne sous le bras gauche, un sac sur le dos, un autre sur le bras droit, alors que la voiture était garé à l’autre bout de la rue qui croise la sienne. Puis je suis revenue et j’ai du porter mon fils de 12kg, toujours dans la neige toujours jusqu’à l’autre bout de la rue avec mon bide de 5 mois… Juste normale! Le lendemain elle m’a appelé pour savoir si mon fils allait bien mais moi non, rien à foutre voyons.

Fini les plats « spécial femme enceinte » que tu puisse manger ou pas, ce qui a été préparé, leur est égale. Tu te retrouveras donc avec des carottes crus juste épluchées, non lavées, avec un petit restant de terre au fond du bol, à l’apéro alors que tu es toxoplasmose négative, du jambon cru ou un carpaccio en entrée, de la viande bien saignante en plat et un fromage à pâte crue non pasteurisé en dessert. En boisson de l’eau, de l’eau ou de l’eau car vois-tu « On ne boit pas de soda ou de jus à table! », dixit ma mère, alors que tous sont au vin. Gloups!

Personne ne te laisse la jolie place sur le canapé, à toi le tabouret.

Le sexe:
(Non, je ne vais pas te parler de ma vie sexuelle, cochonou va!)
Déjà que le sexe du futur bébé semble capital lors d’une première grossesse, va savoir pourquoi, il devient carrément obsessionnel lors de la deuxième. Si tu as un garçon FAUT que celui-là soit une fille (valable en sens inverse). Les raisons sont toutes plus farfelues les unes que les autres y a le « Pour que tu puisses comparer. » ou le géniallissime « Comme ça tu es débarrassée. ». Sauf, que je ne fais pas des enfants dans le cadre d’une étude sociologique comparative ou autre, et je ne vois pas en quoi je serais « débarrassée » en aillant une fille. C’est quoi le délire, après j’ai le droit de faire grève? De démissionner de mon job de mère? Ah, non j’ai capté, j’ai plus besoin de faire d’autre gosse, car je serais automatiquement combler, c’est ça? Très logique, non?
Il y a aussi la question de ce que nous voulons, qui revient sans cesse.
Alors je veux: des vacances à Tahiti, une smart parce que je n’aime pas prendre le métro pour aller au boulot, une maison près de l’océan avec jardin, deux chiens, et… Comment ça ce n’est pas la question?
Si nous voulons un garçon ou une fille est la vrai demande récurrente de nos proches, et moins proches, parfois même venant de parfaits inconnus. Je ne vois pas l’intérêt, depuis que je suis maman, de cette question. Je n’ai aucun pouvoir de décision sur le sexe de mon futur enfant, alors pourquoi donner une préférence? J’ai déjà de la chance d’être enceinte (je pense à mes amies qui galèrent, bisous les filles), au moment où je l’ai choisi, de l’homme que j’aime qui plus est, alors je ne veux qu’une chose, qu’il naisse en bonne santé mon Petit Secret. Ça peut paraître bateau comme souhait mais, dans le contexte actuel (Port-Royal tout ça), et au vu de mes dernières analyses de sang c’est la seule et unique chose que je demande. D’ailleurs c’est l’unique chose sur laquelle l’entourage d’une future mère devrait ce concentrer, la bonne santé du couple mère-enfant.

Alors si tu te lances pour un second, tu seras prévenue, les choses ne sont pas pareilles!

20130205-142351.jpg

Heureusement le papa, lui, est adorable et fait toujours attention à moi. Moins, c’est sûr, car il faut s’occuper de notre « grand » mais il est là, le plus possible pour nous, mon ventre et moi.
Et lorsque nous sommes qu’entre nous la « magie » de la grossesse est la même que la première fois, avec un petit plus: mon fils qui caresse le « bébé » à travers ma peau et dépose sa tête sur mon ventre pour le câliner.

Publicités

27 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Béatrice dit :

    Mdr. Puis pour le premier, tu as douze-mille cadeaux et ta chambre à la maternité ne désemplit pas, tandis que pour le 2ème, « il a les jeux de son frère/sa sœur » et « on le verra bien un jour ou l’autre ce petit ».
    L’avantage soit dit en passant, c’est que tu n’as plus droit aux remarques du genre « Quoi, tu allaites encore ? » « Il dort dans votre chambre/lit !! », etc, normalement tout le monde est vacciné…

    1. Agnès Viollet dit :

      Attention, les remarques « quoi tu allaites encore » tu peux les avoir si tu allaites toujours le premier. Et c’est encore plus virulent, « tu es folle/tu vas tarir/tu compromets ta grossesse »… Pareil si tu pratiques le cododo avec le premier. Lors de la deuxième grossesse, certains choix faits pour le premier enfant peuvent transformer la vie en enfer, c’est même pas simplement qu’on te traite comme si tu n’étais pas enceinte !
      Du coup moi… ben j’ai encore moins hâte de mettre un second en route.

      1. nurselily dit :

        J’ai eu le droit à certaines de ses remarques, notamment sur mon allaitement qui a continué les premiers mois mais bizarrement elles ne sont pas aussi violentes quand dehors de toute grossesse. Les gens paraissaient vraiment s’inquiéter de la santé du foetus et/ou de ma fatigue face à cet allaitement pendant la grossesse.
        Après pour le co-dodo, on ne le pratique qu’occasionnellement donc les gens ne le savent pas, donc ils ne disent rien forcément!
        J’ai eu le droit à certaines remarques aussi sur les couches, du genre faut que je me dépêche de rendre mon aîné car deux enfants en couches je ne serais pas capable de gérer surtout avec mes lavables.

        Par contre faut pas que ça te refroidisse, on s’en fout de ce que pense les autres. Souvent je réponds, lorsqu’on critique mes choix pour 7.43, qu’il est gentil, souriant, en bonne santé et qu’il n’a pas l’air perturbé donc que selon moi je n’ai rien raté ou fait de mal.

    2. nurselily dit :

      Pour le premier je n’ai presque pas eu de visites, la majeur partie de ma famille se trouve à environ 500km, et nos amis ont pour la plupart des enfants en bas âge, donc c’était tranquille à la mater, donc y a des chances pour que se soit désert cette fois-ci 😉

      1. Agnès Viollet dit :

        En fait je n’allaite plus mon fils, et on ne cododote pas tellement non plus, par contre je le porte encore beaucoup, il a 2 ans et fait 15kg bien tassés et du coup il y a plein de gens qui me disent tout le temps « tu vas te faire mal au dos… « , alors j’imagine même pas si j’étais enceinte (en même temps, grossesse et manduca ne sont pas top compatibles il faut bien dire ce qui est).
        Bon le second on pensait pas le mettre en route avant que Simon n’ait 4 ans alors j’ai de la marge….
        Prépare toi aussi à entendre des gens te reprocher de ne pas garder ton aîné à la maison avec toi sous prétexte que « t’es en congé, il est pas encore à l’école alors il peut bien profiter de ta présence non ? »
        Bon je dois dire que pour la propreté, nous on a de la chance parce que la nounou de Simon s’en occupe, du coup ça a été très vite, elle nous l’a dit quand elle le sentait prêt, on s’y est mis à la maison le soir et week-end, elle la semaine, au bout de 2 semaines on enlevait les couches pour la sieste. C’est vrai qu’avec des lavables ça va vous faire beaucoup de boulot, mais je ne vois pas pourquoi vous ne seriez pas capable de gérer, et en plus, essayer de « le rendre propre » vite, avec l’arrivée prévue du nouveau bébé, si vous ne le sentez pas prêt à la base c’est courir à l’échec et vous allez vous donner encore plus de boulot inutilement.

      2. nurselily dit :

        Ah le portage et le fameux « Tu ne te pète pas le dos? »… Au début j’ai continué à le porter, jusqu’à la première écho, le placenta n’étant pas bien placé ni bien collé, j’ai arrêté. Puis une fois ce problème réglé j’ai repris un peu, donc je me suis des remarques comme quoi j’étais folle etc… Bizarre, ça ne choque personne que je le porte à bras dans les escaliers, sur plusieurs rues, ou pour faire les courses car il refuse le caddie mais si je le met dans le Boba, le Mei-tai ou le sling je suis dingue, alors que c’est plus confortable.
        Pour la propreté, il va à son rythme, faire caca aux toilettes une fois par jour ça va, ça l’intéresse mais le pipi non. Donc on laisse faire, on essaie de suivre son rythme.
        Pour finir, j’ai pas dit à ma belle-famille qu’il continuait d’aller à la crèche alors que je suis arrêtée, ça ferait scandale à coup sûr, même si ce n’est que deux jours par semaine.

  2. Nebullae dit :

    Je suis surprise de lire que les gens ne félicitent pas… la semaine dernière une de mes cavalières adultes nous a annoncé sa grossesse, c’est son second, bah je n’ai pas réfléchis pour la félicité c’est venue tout seul je trouve ça génial pour elle !! Et de même que les autres d’ailleurs (mais elle sont toutes mamans alors ça joue peut être lol )
    Et puis je ne comprend pas du tout cette histoire de sexe… qu’est-ce que ça peut faire garçon ou fille ?? Un bébé est un bébé et la nature a déjà choisit alors… garçon ou fille félicitations au parents et plein de bonheur à la famille et c’est tout !

    1. nurselily dit :

      Ah, mais certains félicitent, mais ils sont vraiment en minorité, hélas!

  3. revesdebulle dit :

    Bah justement, j’écrivis là dessus il y a peu… Je pensais que c’était juste mes familles qui étaient comme ça, mais a priori, c’est universel… Moi j’adore quand on me laisse porter des sacs de courses plus mon fils de 15 kilos (et seulement 17 mois donc, les escalier, il maitrise pas…) parce qu’on veut pas faire un aller retour ou porter un peu plus. Je suis pas égoiste, mais arrivée en haut avec la tête qui tourne, sur le point de s’évanouir, c’est bof… Quand au sexe, oui, c’est devenue une obsession, d’ailleurs, on m’envoie des messages que pour ça, et certains ne comprennent pas que ça me fout hors de moi…

    Plein de bisous à toi et j’espère que tes problèmes de santé vont disparaître et que tu pourras vivre cette grossesse sereinement !

    1. nurselily dit :

      C’est fou le comportement de certains!
      Le coup du message pour connaître le sexe j’y ai eu le droit y a pas deux jours, j’ai faillit m’énerver mais bon c’était ma petite soeur et elle n’a que 11 ans, donc je ne vais pas lui bouffer la gueule, elle n’y ai pour rien, si elle demande quelque chose qui m’agace.
      Pour le sexe, ça va même plus loin, mes beaux-parents ne nous croient pas quand on dit qu’on ne connait pas le sexe. Ils ont dit à ma belle-soeur que c’était une fille car j’étais heureuse en sortant de l’écho… sans commentaire.

  4. Itmapie dit :

    Ouf, il n’y a pas que chez moi !
    J’ai vécu la même chose pour ma deuxième grossesse, je pensais que c’était dut à ma MAP… Mon BabyCadet est arrivé. Ca a continué. Peu, très peu de visites (j’avais demandé à ne pas avoir de visite les 24 premières heures, est ce ça qui n’est pas passé ?), peu de cadeau pour mon loulou, peu d’attention… Ca m’a fait mal pour lui. Alors pour pour l’Aînée, Wahou !!! Qu’est ce qu’on nous a gonflé pour la voire ! Elle a été pourris gâtée jusqu’à l’arrivée de son frère, c’était du grand n’importe quoi.
    Le deuxième, c’est la suite logique. Il interresse moins.
    Ben moi, ça me fait mal à mon coeur de maman qui n’aime pas cette différence.
    Bonne soirée 😉

    1. nurselily dit :

      Je suis d’accord, ça fait mal, on aimerait que ce second est tout l’amour et l’attention qu’il mérite, c’est à dire autant que pour le premier.
      Mais je me dis que l’important c’est comment nous nous intéressons à notre nouvel enfant, il fait que nous lui donnions tout l’amour possible et la place qui lui est dû, pour les autres tans pis.

  5. swagmummy dit :

    Et bein c’est pas rassurant tout ça… Enfin au delà de ça, ça doit pas être toujours facile à gérer pour la future maman ! Heureusement que, comme tu le dis si bien, tu as la chaleur de ton foyer avec un homme attentionné, qui sont là pour te réconforter ! Courage ! 🙂

  6. unemamancreative dit :

    Je te comprend tellement, ça a été au mot près la même situation ici.
    Et le plus dur étant l’arrivé de bébé, peu de gens s’y intéressent, trainent 3 mosi avant de venir le voir et le notre n’a eu qu’un doudou alors que son frère en a 25…pas de demie mesure quoi..
    Du moment que chez vous tout va bien alors cet enfant ne manquera pas d’amour et c’est là l’essentiel.
    Bisous à toi et caresses au petit secret ❤

    1. nurselily dit :

      Le coup de l’absence de cadeaux je le sens gros comme une maison.
      J’arrive à 6 mois de grossesse, personne ne s’intéresse à ce que l’on voudrait pour Petit Secret, nos parents n’ont rien acheté pour lui/elle, alors que pour 7.43 nous avions déjà une tonne de vêtements, quelques doudous et tous le monde voulait participer en achetant un nécessaire de puériculture. Ce manque d’intérêt est vraiment perturbant mais ce ne sont pas les autres qui font notre bonheur mais nous. Qu’est ce que tu en penses?

      Des bisous ma jolie et à tout tes hommes aussi.

      1. unemamancreative dit :

        tout à fait, il faut se centrer là dessus et oublier le reste..le plus fort dans la naissance de minus ça a été la présence de nos amis qui se sont relayés pour garder mini panda et venir me voir à la clinique, 2 en particulier étaient encore avec moi 2h avant sa naissance, c’est ce dont je me souviendrai dans quelques années..prend bien soin de toi ❤

  7. je suis triste de lire ça. c’ets vrai que j’avais pas du tout pensé que ça puisse se passer comme ça 😦 apres c’est sur que ça depend de l’entourage. on verra bien le moment venu 😦 en tout cas le principal c’est vous, vous 4. belle petite unité ❤

    1. nurselily dit :

      Faut pas en être triste.
      Je me dis que ça permet de ce centrer sur l’essentiel, et au moins je vis ma maternité comme je l’entends cette fois-ci.

  8. cha dit :

    Je viens de découvrir ton blog. Moi aussi je suis infirmière et maman depuis 3 semaines d’un petit garçon.
    Quoi que pas très rassurant, ton article m’a fait sourire. Il est clair que les gens ont toujours leur avis à donner et leur opinion à partager.
    Bon courage pour ta 2ème grossesse.
    ps : tu bosses dans quel service ?

    1. nurselily dit :

      Bienvenue.
      Je travaille en réanimation-médicale.

  9. cha dit :

    ahhhh la rea med ! c’est mon prochain service à la reprise du congé mat 🙂

    1. nurselily dit :

      C’est très intéressant mais aussi très prenant.

      1. cha dit :

        j’imagine. C’est aussi en 12h ce qui va me permettre d’avoir plus de récups pour passer du temps avec mon fils 🙂 J’en peux plus du roulement en 7h36 !

  10. Kiki the mum dit :

    Comme c’est vrai… Personne ne se soucie de ta fatigue, de la gestion du premier, de ce que tu as besoin pour le second, rien. Les gens…

  11. Maman poule dit :

    J’ai ressenti la meme chose pour la 2ème grossesse, aucune considération de mon etat comme ci il fallait que je le paye ou bien qu’après tt si j’avais été assez co ne pour recommencer tant pis pour moi! Du coup j’ai eu une grossesse moins facile d’autant plus qu’il fallait s’occuper de ma 1ère qui n’avait que 18mois qd je suis tombée enceinte! Ceci dit oui c’était voulu 🙂 bon courage pour la fin de cette grossesse! Je decouvre ton blog que je trouve très chouette!

    1. nurselily dit :

      Merci, beaucoup et bienvenue!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s