Une prise en charge respectueuse.

le

Hier, j’ai eu mon premier rendez-vous de suivi à la maternité, le rendez-vous du 7ème mois.
J’avais déjà eu un petit aperçu de la douceur du personnel avec le rendez-vous d’inscription/entretien du quatrième mois. Un accueil aux admissions avec le sourire, un entretien avec la sage-femme où on te regarde dans les yeux, tu te sens écouté, pas de montre, pas d’examen invasif, juste un échange entre futur parent et soignant avec des conseils qui sont adaptés à qui tu es et ce que tu fait (métier). Bref, un vrai entretien en douceur avec toutes les infos données oralement et sur papiers.

Ensuite, j’ai continué mon petit bonhomme de chemin avec ma gynécologue, que j’aime d’amour tellement elle est douce et tendre, à l’écoute de ce que tu vis et jamais dans le jugement. Un médecin comme on n’en trouve plus beaucoup. D’ailleurs à l’idée de la « quitter » pour cette fin de grossesse, j’ai eu un petit pincement au coeur (les hormones sans doute).

Et hier, avant d’arriver à la maternité, je ne pouvais m’empêcher de penser que j’avais idéaliser les locaux, l’accueil et la sérénité qui y règne Qu’en réalité, j’allais me retrouver dans un copier-coller du grand hôpital où j’ai accouché la première fois, avec son personnel stressé qui doit aller vite et qui en oubli de t’écouter, voir même de te regarder. Je pensais avoir déformé mes souvenirs pour qu’ils collent à la prise en charge respectueuse dont je rêve (et que j’ai réussi à avoir jusque là), mais non.
Un « bonjour » jovial et un sourire de l’infirmière pour m’accueillir au « contrôle anti-dopage », comme le surnomme mon mari (la case pipi sur la bandelette quoi!), une peser sans me contraindre à tout enlever (chaussures, gilet…), une prise de tension sans prise de tête et une légère vérification de mon dossier, à savoir si il est complet et si je peux lui fournir le double de ma dernière écho et de mes derniers bilans sang. L’infirmière me fait ensuite patienter en salle d’attente.
Après une petite attente (comme partout, c’est pas le pays des bisounours non plus), la sage-femme sort de son bureau, cherche du regard, s’avance vers nous et m’appelle sans beugler mon nom de famille dans le couloir (comme beaucoup le font ailleurs). Bah oui, pas besoin, elle a déjà lu le dossier, elle a pris la peine de regarder la photo de couple, que nous avons fourni au moment de l’inscription, et nous a donc reconnu. C’est tout bête mais c’est une très bonne manière de respecter le secret médical, car il commence là ce secret, par ne pas dévoiler à toute une salle le nom de la personne qui consulte.

Jusque là je me dis que ce n’est qu’une façade et qu’une fois dans son bureau elle va se contenter de lire et remplir ses papiers puis me demander de me déshabiller, prendre ses mesures, mettre ses doigts en moi pour vérifier, une prescription, une prolongation d’arrêt et ciao, bye-bye, à la prochaine. Comme pour ma première grossesse dans l’autre établissement.

Loupé!

Une fois chacun installé sur notre chaise, la sage-femme m’a laissé la parole pour savoir comment ça se passait. Elle n’a lu aucun papier, elle en avait déjà pris connaissance, elle a attendu que je finisse de raconter mes maux de grossesse pour noter ce qu’il y avait à noter. Puis, elle m’a demandé si je voulais un contrôle du col, en me spécifiant qu’il n’était pas obligatoire, mais qu’au vu de mes nombreuses contractions il pourrait rassurer tous le monde. C’est là que j’ai eu envie de l’embrasser pour la remercier.
Me laisser le choix, ne rien m’imposer et ainsi me laisser maître de mon corps et de ma grossesse c’est CA que je veux, et que j’aimerais que chaque femme connaisse!
Après son auscultation toute douce, qu’elle m’a laisser diriger à mon rythme, nous avons aborder cette chose que je refuse de subir à nouveau le test O’Sullivan ou HGPO.

Et là encore, SURPRISE!

Nous avons passé en revue tout les facteurs de risques, elle ne m’a rien imposé, ni même chercher à me culpabiliser ou à me convaincre de quoi que se soit, elle m’a proposé une alternative, tout simplement, la glycémie post-prondial.

YES, YES, YES!

Pour finir, un peu de discutions plus légère sur notre « grand », le yoga pré-natal et un de mes chefs qu’elle connait bien.

Nous sommes sortis de son bureau enchantés, NursePapa et moi, ravis de cet échange, de se respect de moi, de mon corps, de ce petit être qui grandit au creux de moi et de notre couple (car monsieur avait sa place et ne s’est pas senti mis à l’écart comme pour les rdv sage-femme de l’autre établissement), en se disant c’est comme ça que ça DOIT se passer, PARTOUT et TOUS LE TEMPS!

20130305-161009.jpg

 

A bas l’infantilisation de la future maman!
Je dirais même du patient en général.
Vive l’écoute, le partage et le respect!
Vive la prise en charge respectueuse!

 

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Desperate Houseweasel dit :

    Oh le rêve ! J’ai été plutôt satisfaite de la maternité et de mon suivi en général mais là j’avoue… Quelle chance ! Oui le coup de la photo dans le dossier par exemple il suffisait d’y penser !

  2. Oui, c’est une belle maternité. J’espère simplement que malgré la pression et l’augmentation des chiffres, elle pourra garder les différents points positifs. Après, c’est aussi personnel dépendant. Je me rappelle avoir souvent patienter en salle d’attente… Mais il y avait eu des urgences donc c’est normal. Une fois une sage femme pas très sympa; le contact n’est pas passé. Mais au dela de ça, la seule fois où j’ai eu besoin des urgences j’ai eu des sage femmes très sympa, pro et rassurantes. J’ai eu un accouchement rêvé comme je le souhaitais. Même si j’ai voulu la péridurale car j’ai été déclenchée, j’ai été soutenue, aidée, j’ai pu faire du ballon etc… un accouchement intimiste avec juste la sage femme et mon mari… Je crois que par les temps qui courent c’est plutot rare!
    Un très long moment de peau à peau qui s’est prolongé en peau à peau bébé/papa dans la chambre. Bref, que de beaux souvenirs!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s