Naissance

Aujourd’hui, 15 mai 2013, est le jour théorique de mon terme. Le jour idéal pour partager la découverte de notre Petit Secret, la naissance de notre second enfant.

20130509-152807.jpg

28 avril
Je commence à avoir des contractions, peu à moyennement douloureuses, à la même heure que 2 ans auparavant.
Rien ne vient.

29 avril
Anniversaire de 7.43, j’ai toujours des contractions, mon mari me conduit donc en voiture à mon dernier cours de préparation à la naissance, orientation yoga, car elles me fatiguent et m’empêchent de marcher longtemps.
La sage-femme plaisante avec moi sur le fait qu’elle va me faire accoucher, vu que j’ai eu une dizaine de contractions pendant le cours, mais rien ne vient.

30 avril
Elles sont moins nombreuses, moins douloureuses, mais toujours là.  Le col est ouvert, « c’est pour bientôt » dit la sage-femme. Rien ne vient.

1 mai
Je suis une vrai boule de nerf, je cuisine, lave, range, m’énerve pour un rien, je cri presque toute la journée. Je suis épuisée, je veux accoucher mais rien ne vient.

2 mai

3h du matin
J’ai envie de faire pipi mais, surtout, je me sens humide. Je me lève et à travers le couloir, je sème de petites gouttes. J’en suis sûre, c’est comme pour 7.43, je viens de fissurer la poche des eaux.
Les contractions elles, brillent par leur absence, alors je me recouche en prévenant mon homme que dans quelques heures il faudra aller à la maternité.
Je suis excitée comme une puce je n’arrive pas à dormir.

4h30
Les contractions reviennent, toutes les 10min, peu douloureuses.
Je me lève et je prend une douche.

5h
Mon homme prépare le petit déjeuner, je bois mon café et mon jus d’orange mais mon estomac est trop noué pour manger.

5h30
Je suis prête, NursePapa vient de réveiller 7.43, qui prend son biberon tranquille, nous prévenons notre solution de dernier recours, j’ai nommé beau-papa (c’est vraiment parce que je n’avais pas le choix), qu’il doit nous conduire et garder notre aîné.

5h45
Il nous rappelle pour nous demander ce qu’on fout. Ayé je suis énervée!

6h
Il conduit n’importe comment et crie des conneries à mon fils.
Pitié faitent qu’on arrive vivant!

6h15
Bisou mon fils, « awouar », sonnette, sage-femme, blabla, monitoring.
Irrégulières en intensité et en temps, mais j’ai bien fissuré la poches des eaux.
Le col est à peine modifié, toujours ouvert, juste plus souple que le mardi.
Il faut attendre, passage en travail ou pas.
Faire preuve de patience.

8h
Petit pipi dans le pot et prélèvement sanguin.
C’est toujours n’importe quoi niveau contractions, ça fait mal mais pas trop, et puis c’est quoi ce 70 de fréquence cardiaque fœtale? Ça capte pas bien leur truc, vu comment il bouge ce Petit Secret, c’est une erreur.

9h
Ma sage-femme, Stéphanie, me demande si je veux marcher.
Oh, que oui, on s’ennuie avec NursePapa, nous avons faim et ça m’énerve de savoir que ça n’avance pas.
Hop, direction la supérette, compote et jus de fruit, ça fait du bien.
Nous marchons jusqu’à la coulée verte, on rigole entre 2 contractions qui se font plus fortes, plus rapprochées, mais toujours anarchiques.
Nous nous disons que ça ressemble très fortement à mon précédent accouchement. Fissure et attente, attente…

10h
Retour en salle de travail.
Dès que je m’assois, plus rien. Les contractions s’arrêtent. Alors je prend le ballon.

10h15
Re-monitoring.

10h45
Ma sage-femme me parle ralentissements, contractions anarchiques, Petit Secret ne supporte pas super bien, peut-être qu’il va falloir aider le travail à demarrer.

11h15,
Le col s’efface, je suis à 2 cm, Petit secret continu de ralentir sur les contractions fortes, nous décidons d’accepter l’ocytocine pour que le travail se lance.

11h20
Début de l’ocytocine à très faible dose.

11h45
AÏE! Le travail commence, je gère grâce au ballon, au yoga et à l’homme.

12h
Je rompt la poche de eaux pour de bon. J’ai très mal mais je gère encore.

12h45?
Je perd la notion de temps.
Petit Secret ralenti à 80, 70, parfois même 60 de pulsation sur certaines contractions,  la peur me gagne, je me sens mal, au bord du malaise. Sueur, vertiges, je perd le contrôle de ma respiration, la douleur m’envahie.
Je m’allonge, une autre sage-femme vient, inquiétée par le monitoring, ma sage-femme, Stéphanie est occupée avec une autre. Elle prend ma tension. Elle est basse.
Elle me parle de l’éventualité de prendre la péridurale. Elle prépare le terrain, je sais où elle veut en venir et je déteste cette éventualité.
Elle arrête l’ocytocine.
Va voir le gynéco…

La suite au prochain épisode.

Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. gwenlohan dit :

    Je veut la suite j’ai l’impression de lire un livre et d’un coup le tome deux sera pour dans 6 mois…. Grrrr
    C’est quand le prochain épisode…???
    J’était avec toi dans la maternité là… lool

    1. nurselily dit :

      J’espère demain pour la suite, à voir en fonction des enfants (si ils me laissent un peu de temps ou non), mais très rapidement, promis!

  2. MissBrownie dit :

    Ca me rappelle la naissance de Chichi, ce travail avec des contractions que je ne sens presque plus quand je suis debout, le col qui reste à 2, bébé qui fatigue … Sauf qu’on ne m’a pas donné d’ocytocine. Au bout de 5 heures on m’a percé la poche des eaux pour accélérer le travail (et ça a fonctionné).

    La suite la suite!

    1. nurselily dit :

      C’est sûre qu’une fois percée c’est plus la même 😉

  3. big mama dit :

    nan jveux la suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

  4. mariemae32 dit :

    hé bien…c est haletant…vvvvviiiitttteeeeeee lacsuite…et tu sais c est pas drole…de nous faire languir…bon on sait que la merveille est la…bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s