Différents

Je m’étais préparée:

aux coliques atroces,

aux reflux terrifiants,

aux caca-tomiques (qui t’explosent couche, bodies et pyjamas avant de te tâcher le pantalon),

aux pleurs interminables du soir,

au besoin constant des bras,

à l’impossibilité de le mettre à plat,

aux hurlements en poussettes,

aux hurlements en voiture,

à l’impossibilité de s’endormir seul sans être bercé pendant longtemps, parfois des heures,

à le voir se tortiller durant les tétées avant de me repousser en pleurs, puis de pleurer de nouveau pour téter, avant de se cambrer de douleur à cause de ce lait qui vient trop vite et trop fort,

aux rots impossibles,

aux nombreuses régurgitations,

aux réveils grognons,

aux changements de couches périlleux,

aux bains désagréables,

et aux érythèmes impressionnants, parfois même saignants.

Mais il n’en est rien:

les coliques ont été moins difficiles et vite oubliées,

le reflux est si léger qu’il ne semble pas le gêner (merci l’éviction des PLV),

il fait de micro-cacas (donc presque pas de dégâts),

les pleurs du soirs n’existent pas,

les bras il aime ça mais être posé ne le gêne absolument pas,

à plat dos, sur le côté ou sur le ventre il dort dans tous les sens,

du moment que ça roule il apprécie la poussette

comme la voiture (mais n’aime pas les feux rouges!),

un baiser et une caresse suffisent à l’apaiser puis il s’endort seul sans pleurer,

il se tortille parfois pendant la tétée mais le rot arrive vite et il reprend calmement son repas,

les tétées finissent aux choix par de grands sourires et des « areuh » de contentement ou par son endormissement,

les régurgitations sont rares (mais dignes de l’exorciste quand il y en a),

les réveils se font en « dansant » et la pluie de sourires suit souvent,

les changements de couches se font dans le calme,

les bains sont plaisirs,

et en bientôt 3 mois pas la moindre rougeurs sur son popotin.

Ils sont frères mais si différents.

L’un si intense.

L’autre si calme.

Mais tous les deux beaux comme des soleils, souriants à la vie et plein de tendresse.

Tous les deux princes de mon cœur.

20130727-160729.jpg
La ressemblance est pourtant si frappante…
Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. mathemaman dit :

    Diiingue la ressemblance dis donc !! Heureusement qu’ils sont différents dans ce sens là, au moins c’est plus gérable que prévu pour toi !!

  2. Morgane K. dit :

    On dirait que tu viens de décrire EXACTEMENT mes fils !
    Toi je ne sais pas mais je suppose qu’à partir d’un 2d bébé, on se sent plus en confiance, on se prépare (comme tu dis), on connaît et on reconnaît tous ces maux de bébés…et on avise différemment, on tente autre chose à laquelle on n’a pas forcément pensé pour le 1er (l’éviction de PLV pour mon 2d qu’on a fait tout de suite, le portage dès la naissance…). On vit l’arrivée de ce 2ème enfant de façon plus sereine et je pense que le bébé le ressent.

    1. nurselily dit :

      Ce n’est pas faux.
      Même si je n’étais pas particulièrement anxieuse pour mon premier, c’est vrai que je suis vraiment plus que zen pour ce second.
      Après, mise à part l’éviction des PLV , j’ai l’impression d’agir comme pour mon grand, mais certainement que lui ressent mon « assurance » d’où son côté little bouddha ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s