18 mois-30 mois: ma période critique. 

le

Au bout du deuxième enfant, je crois que je peux le dire, la période 18-30 mois, je ne la vie pas bien. 

  
 

 

Pas facile de l’avouer, mais je suis mal à l’aise avec cette tranche d’âge. (Je tremble en tapant ces mots). 

Ils sont encore si bébé, ils nécessitent de l’aide pour tous leurs besoins, besoins qui se multiplient (dormir, manger, éliminer, câliner ne suffisent plus) alors qu’ils sont si indépendants pour faire des bêtises. Ils veulent s’affirmer, s’autonomiser tout en restant bien accrocher à toi, leur rocher. Ils comprennent tout commencent à parler mais ne peuvent pas encore tout exprimer, il faut décoder constamment. Ils cherchent à comprendre les règles de la vie que je n’arrive pas toujours à formuler. 

Quand je gère un problème, un autre apparaît immédiatement, ils se lassent très vite d’une activité, se mettent souvent en danger, veulent toucher/goûter à tout, grimpent partout, cassent presque tout, c’est une surveillance constante.

Nerveusement c’est dur. Je suis comme eux, dans cet entre deux.

Il faut gérer ce bébé qui n’en est plus un, en pensant à ce grand qui ne l’est pas encore. 

Il faut être douce mais ferme, autonomiser tout en faisant pour eux, expliquer simplement tout en expliquant en profondeur, il faut écouter même quand il n’y a rien à entendre, laisser faire mais pas complètement, lâcher prise sans abandonner, laisser prendre des risques sans mettre en danger.

Il y a aussi les difficultés d’interactions avec l’autre, la gestion des sentiments qui les envahissent à cet âge, qui s’expriment parfois violemment et qui se répercutent sur moi. 

Leurs cris, leurs larmes m’imprégnent et je devient tout aussi impulsive qu’eux.  Je me met donc à crier pour des broutilles.

L’incompréhension mutuelle s’installe et les rapports deviennent conflictuels. 

J’ai deux enfants, deux garçons tellement différents mais ceci semble être une constante (d’où le fait de parler au pluriel) à partir de 18 mois on ne se comprend pas. Ils font des demandes, verbales ou non, que je ne saisi pas, et lorsque je parle j’ai l’impression de ne pas être écoutée. C’est une frustration quotidienne pour chacun de nous. 

Pour Maxicrobe tout s’est apaiser avec la parole et le début d’autonomie pour s’habiller et aller aux WC,  vers ses 30 mois donc.  

Pour Microbe nous en sommes pas tout à fait à 25 mois, donc en plein dans ce tourbillon. J’ai un peu honte de l’avouer mais voilà je le supporte difficilement, oui je supporte mal mon bambin. Et je ne vois pas le bout de cette sale période. Aucune solution ne dure et la remise en question perpétuelle est épuisante. 

Alors aujourd’hui je m’en fout, je joue la mère démissionnaire pour quelques minutes, je le colle devant un dessin animé pour pouvoir taper ces quelques mots sans avoir besoin de le faire descendre d’un meuble, de lui répéter 10 fois qu’on doit dessiner sur le papier et non pas sur les murs, ou que dévorer un livre ne signifie pas le manger pour de vrai!  

Ouf, ça fait du bien!
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s